Changer le mot de passe

Blog
Your search results

Économie collaborative

Posté le 28 décembre 2017 par Garden Party

Économie collaborative : quand les particuliers font bouger les lignes

 

Modèle socio-économique non loin de déclencher une mania, l’économie collaborative change la donne. Elle a fait repenser la manière de consommer, d’échanger, d’envisager de nouveaux projets, d’organiser des évènements, de voir les choses tout simplement. Un acteur est au centre de tout cela : le particulier. Lui qui, comme sur GardenParty, peut louer son jardin et contribuer à pérenniser un système collaboratif qui va continuer à faire grand bruit.

En 12 ans, le chiffre d’affaires international de l’économie collaborative devrait s’envoler pour passer de 20 à 302 milliards de dollars au moment de tirer le bilan sur 2035. Une augmentation phénoménale de 282 milliards qui montre bien une chose : cette économie alternative a un brillant avenir devant elle.

Le modèle Airbnb a fait des émules. Si GardenParty peut proposer un service de location de jardins entre particuliers, c’est bien parce que ces derniers sont séduits par le concept et l’économie collaborative. Ils boostent le covoiturage cher à Blablacar, les concerts à domicile pilotés par SofaConcerts ou la location bateau portée par Click&Boat. Les entreprises, peu importe leur domaine d’activité, ont bien conscience qu’il faut savoir jongler avec la concurrence et des demandes nettement élargies.

Le particulier prend les rênes

Si l’on entend beaucoup parler de réglementations à venir, c’est bien parce que la consommation collaborative a changé les codes. Les différents secteurs ont vu arriver au loin une déferlante de nouvelles plateformes, pour qui la flexibilité, l’échange, la convivialité et la sécurité fonctionnent comme des piliers soutenant l’édifice général.

Sans la présence des particuliers, tout s’écroulerait tel un château de cartes incapable de résister à la première petite brise. Le particulier est devenu un moteur du changement. Les systèmes se calquent sur les demandes, et bien moins le contraire comme cela était généralement le cas avant l’essor de l’économie collaborative. La société du partage n’en a pas fini de « dynamiter » d’anciens systèmes étriqués. Cette évolution pourrait faire un excellent sujet de discussion lors de votre location de jardin réalisée grâce à GardenParty.

L’équipe GardenParty.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.